CLIN D’OEIL SUR NOS ÎLES : SAINT- MARTIN

Home » Clin d'oeil sur nos Îles » CLIN D’OEIL SUR NOS ÎLES : SAINT- MARTIN

carte-saintmartin-gm

Saint-Martin, petite île franco-hollandaise de 88 km² est entourée par l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes.
Les Arawak l’avaient nommée Oualichi (l’ ile des femmes). Les amérindiens cannibales l’avaient nommée Soualiga (l’ ile au sel).
Baptisée St Martin par Christophe Colomb, le 11 novembre 1493 le jour de la Saint-Martin, elle est aujourd’hui surnommée THE FRIENDLY ISLAND.
L’île est divisée en deux zones géographiques.
Depuis 1648, le traité de Concordia a séparé l’île en deux parties : la Hollande s’est vu attribuer le sud (Sint-Maarten) et la France le nord (Saint-Martin).
Cette île regroupe 37 plages, deux cultures distinctes, des pics volcaniques endormis. Le tourisme bleu est roi puisque l’eau turquoise est partout…
Marigot est la plus grande ville de la partie française de l’île de Saint-Martin, dans les Antilles, dont elle est le chef-lieu de l’île de Saint-Martin.
Le bourg de Marigot a connu une expansion rapide au cours du XVIIIe siècle grâce à la production de la canne à sucre et est devenu la capitale de la partie française. Marigot est devenu le paradis du commerce détaxé et joue la carte du luxe et de la mode « à la française », car le bourg profite de son statut de port franc.
Philipsburg est le centre administratif de Saint-Martin, la partie néerlandaise de l’île. Elle fonctionne également comme le principal centre de commerce. Philipsburg est fondée en 1763 par John Philips, un capitaine écossais de la marine des Pays-Bas.
L’apparition des usines à sucre dans l’ile provoqua un essor économique considérable ainsi qu’un afflux d’immigrants. Il devenait nécessaire d’installer des administrations. John Philips fut nommé commandant de l’ile et encouragea la modernisation de la récolte de la canne à sucre, du café et du coton.
La ville accueille chaque année plus d’un million de croisiéristes en escale.
Depuis le début des années 1980, Saint-Martin a connu une véritable explosion démographique : en partie française, la population est passée de 8 000 habitants en 1982 à 35 000 environ en 2007. Plus de 38 959 habitants sont recensés en partie hollandaise.
Au total, plus de 120 nationalités seraient connues à Saint-Martin, avec une prépondérance des nationalités française, haïtienne, dominicaine, américaine ou d’autres pays européens.
Outre ces nationalités, on dénombre également des nationalités des autres îles de la Caraïbe, de l’Amérique du Sud, de l’Asie, de l’Afrique. C’est ainsi que les langues les plus parlées sont l’anglais, le français, le créole haïtien, le créole guadeloupéen, le créole martiniquais, le papiamento, le néerlandais, l’espagnol, le portugais et l’italien.
L’île possède une identité bien à elle. Saint-Martin est aussi une île pleine de richesses naturelles, culturelles et humaines.

banner-sint-maarten st-maarten_sightseeing

Author: admin
Tags