Home » Garde-robe » LA GARDE-ROBE DE LA FEMME CRÉOLE À LA RÉUNION

LA GARDE-ROBE DE LA FEMME CRÉOLE À LA RÉUNION

Les origines ancestrales des réunionnais est un véritable mélange d’esclaves Africains, de domestiques Indiens sous contrat, d’entrepreneurs Chinois et de colons Français. Chacun y ont apportés leurs propres coutumes, religions et traditions. À vous y promener aujourd’hui, vous verrez dans les rues un mélange de longues robes à motifs florales, de saris et de robes africaines. Bref, un véritable mélange des genres donnant toute crédibilité à l’appellation d’île créole que possède l’île de la Réunion.

Pour avoir un avant goût de ce à quoi ressemble la garde robe réunionnaise traditionnelle, il faut s’en remettre aux fêtes et aux cérémonies spéciales où les vêtements d’époque sont souvent de mise. Les costumes y sont principalement taillés dans des tissus scintillants de couleurs vives et rayonnantes. Les habits traditionnels semblent toujours représenter une certaine joie de vivre, ce qui n’est pas sans rappeler la plupart des autres costumes créoles.

La femme réunionnaise porte le chemisier blanc à froufrou, le jupon caché par une ample jupe imprimée, à carreaux ou à rayures. On peut également la voir avec une fleur à l’oreille. Les cheveux, eux, sont couverts d’une coiffe en madras, tissus emblématique du vêtement réunionnais, ou d’une capeline ce chapeau aux rebords larges.

Mise à part les vêtements, la femme réunionnaise traditionnelle se distingue également par ses accessoires qui inclues des colliers et bracelets assortis, les épingles et barrettes à cheveux souvent en or, ainsi que les fameuses créoles, ces larges boucles d’oreilles qu’on retrouve également ailleurs dans les caraïbes.

D’autre part, lors d’événements, vous pourrez apercevoir les réunionnaises en robe traditionnelles dansant le Séga et le Maloya, deux genres musicaux ayant racines sur l’île de la Réunion. Ils se dansent en balançant les hanches, et en tournant sur soi tout en soulevant les extrémités de sa robe au rythme de la musique.

Sega Maloya

 

Crédit photo : reunion.fr

 

Author: admin
Tags