Home » Garde-robe » LA GARDE-ROBE DE LA FEMME CRÉOLE EN HAÏTI

LA GARDE-ROBE DE LA FEMME CRÉOLE EN HAÏTI

Le vêtement traditionnel haïtien ressemble beaucoup à celui des autres Antilles, particulièrement celles qui ont été colonisées par les Français. Le robe quadrillée, commune à plusieurs pays des Antilles, est appelée « robe carabela » en Haiti, c’est une robe de coton aussi appelée « jupe bandana ». La jupe se porte avec un chemisier à manches ou à volants, et un accessoire de tête fait dans le même tissu. Pour les hommes, le costume traditionnel est fait de coton à carreaux rouge et blanc, plaid marron et blanc appelé « madras ». On trouve également en Haïti, la douillette et la tilane.

haiti-une-jeune-haitienne

La douillette est une robe de tous les jours, constituée d’un jupon, et d’une robe serrée à la taille fait d’un tissu en coton fleuri, à rayure ou à carreau , parfois orné de motifs brodés à la main.
La tilane quant à elle, est une variante plus décolleté dont on retrouve la coupe dans les vêtements contemporains. Elle était portée par les courtisanes à l’époque coloniale. Elle est constituée d’une chemise avec de la dentelle échancrée sur la poitrine et découvrant les épaules.
La coiffe qui orne la tête des femmes dans le vêtement traditionnel est né d’une frustration. En effet, les lois à l’époque coloniale interdisaient aux esclaves et aux affranchies de porter des chapeaux, ce privilège étant réservé aux femmes blanches. La coiffe à cette époque, dépendamment de la manière dont elle était placée sur la tête des affranchies informait sur leur statut social.

Crédit photo : Antanlontan-Antilles.com

Author: admin
Tags